Les villages

Saint-Michel-l'Observatoire et Lincel : deux villages, une seule commune

Commune du parc naturel régional du Luberon, Saint-Michel-l’Observatoire / Lincel est située entre la montagne de Lure et le massif du Luberon.

Le vieux village, autrefois entouré de remparts et dont quelques vestiges sont encore visibles aujourd’hui, l’ont protégé plusieurs fois de la peste.

Il est resté enfermé dans ses murs jusqu’en 1840 ; date à partir de laquelle le village s’est agrandi.

En 1937, la création de l’Observatoire de Haute-Provence apportera un nouveau souffle de vie à la commune ne faisant q'une autour de 2 villages.

 
 

Historique Saint-Michel-l'Observatoire

De l’époque préhistorique, il ne reste que des vestiges sur le versant ouest du Puy.

Au VIIIe siècle, sur l'édification du castrum, est érigée une enceinte et une première église, remplacée au XIIe par l’église Saint-Michel.

Au XIVe siècle, après deux siècles de pillage et d'épidémie, les comtes d’Anjou édifièrent une seconde église, l’église royale, qui devient église paroissiale en 1801.

L’architecture villageoise atteste d’une période florissante au XVe et XVIe siècles, suivi fin XVIe d’un nouveau déclin lié aux guérillas et aux épidémies de peste noire.

Aux XVIIIe et XIXe siècles, le village renaît et connaît son apogée, économique et démographique avec près de 1 100 habitants en 1856.

Les remparts sont ouverts dès 1805 favorisant la naissance de son faubourg (quartier des écoles, mairie, place du Serre).

La création de l’Observatoire de Haute-Provence en 1938 va modifier le nom du village qui devient Saint-Michel-l’Observatoire.

En 1973, le village voisin de Lincel sera rattaché à Saint-Michel.

Dès lors l’installation d’anciens citadins, de nouveaux artisans et plus récemment du Centre d’Astronomie amateur fait espérer un développement raisonnable et maîtrisé.

Village st michel
 

Historique de Lincel

saint-michel-l-observatoire-lincel

Lincel est un village de 220 habitants, traversé dans sa partie basse par l'antique voie domitienne et perché sur son roc à 600 m d'altitude, domine l'ample boucle du Largue.

Lincel trouve ses racines dès le XIe siècle avec la famille des Layncel, une des plus anciennes de la chevalerie de Provence.

La révolution industrielle de la fin du XIXe siècle va permettre à Lincel, ainsi qu'aux villages voisins de Saint Martin de Renacas et Villemus, de tirer parti de leur sous-sol riche en minerai de lignite. Cette exploitation minière sera confortée par l'arrivée du chemin de fer en 1890, grâce à l'extension de la ligne Apt/Volx. A cette époque, le village compte près de 200 âmes, de nombreux commerces et deux écoles. Cette ère industrielle s'achèvera définitivement après la seconde guerre mondiale.

Depuis 1973, Lincel est rattaché à la commune de Saint-Michel-l'Observatoire.